Autres

Caféine

Cœur, vaisseaux sanguins, cerveau, muscles : votre organisme tout entier réagit à la consommation de caféine. Une molécule qui, au fil des consommations, peut passer de « stimulante » à « angoissante »…
Effets
Caféine : la molécule antifatigue

Vous êtes fatigué ? Vous avez du mal à commencer la journée ? En quantité modérée, la caféine peut temporairement augmenter votre niveau de vigilance et vos capacités d’attention !

Tout au long de la journée, une substance appelée adénosine s’accumule dans le cerveau. Cette accumulation sert de « signal de fatigue » à l’organisme. En l’empêchant de jouer son rôle, la caféine diminue la perception de fatigue et retarde le besoin de dormir.

Mais attention ! Les effets stimulants de la caféine peuvent rapidement devenir inconfortables si sa consommation dépasse certaines quantités (voir les onglets Besoins et Excès)…
Sources
Où se cache la caféine ?

La caféine se retrouve dans le café, le thé, les colas, les produits à base de cacao (comme le chocolat), les boissons énergétiques et le maté (thé sud-américain).

La guarana, une substance dite naturelle fréquemment retrouvée dans les boissons énergétiques, est également une source de caféine.


Teneur en caféine de certains aliments

AlimentsTeneur (mg)
Café 237 ml (1 tasse)

Filtre
Percolateur automatique
Instantané ordinaire
Instantané décaféiné


179
118
76-106
Moins de 5
Espresso (1 once)
40
Thé 237 ml (1 tasse)

Mélange régulier
Vert
Instantané
En feuilles ou en sachets
Thé décaféiné


43
30
15
50
0
Colas

Canette de 355 ml (1 ½ tasse)


36-46 mg
Boissons énergisantes
0-130 mg
Chocolat

Lait au chocolat (250 ml ou 1 tasse)
Tablette de chocolat noir (45 g ou 1,5 oz)
Gâteau au chocolat (80 g)
Pouding au chocolat (145 g)


5 mg
31 mg
6 mg
9 mg

La caféine peut également se cacher dans votre pharmacie. Certains médicaments contre les migraines, les douleurs et le rhume peuvent augmenter votre consommation de 30 à 100 mg de caféine par comprimé !
Recommandations
Consommation modérée

La consommation modérée de caféine (300 mg pour une femme en âge de procréer et 400 mg pour les autres adultes par jour) ne comporte aucun risque pour la santé. Mais à la deuxième ou troisième tasse de café, votre corps pourrait bien en ressentir les effets néfastes…

Certaines personnes doivent particulièrement faire attention aux aliments et aux boissons contenant de la caféine :

Enfants et aînés
Les enfants et les aînés sont plus sensibles aux effets stimulants et indésirables de la caféine.

Santé Canada recommande un apport quotidien maximal en caféine de 2,5 mg pour chaque kilo de poids corporel. De façon générale, cela veut dire:
45 mg pour les enfants de 4 à 6 ans
62,5 mg pour les enfants de 7 à 9 ans
85 mg pour les enfants de 10 à 12 ans



Femmes enceintes et femmes qui allaitent
Pendant la grossesse, la caféine traverse facilement le placenta et se répand dans les tissus du fœtus.

La caféine se retrouve également dans le lait maternel 1 à 3 heures après sa consommation. Elle risque alors de s'accumuler dans l'organisme de l’enfant et de perturber son sommeil.

Santé Canada recommande aux femmes enceintes et allaitantes de ne pas consommer plus de 300 mg de caféine (1 à 2 tasses de café) par jour.

Selon une étude californienne menée auprès de 1063 femmes enceintes, le risque de fausse couche augmenterait avec la consommation de caféine. Une femme consommant entre 0 et 200 mg de caféine par jour aurait 1,42 fois plus de risque de faire une fausse couche qu’une femme n’en consommant pas du tout. Ce risque serait 2,23 fois plus élevé chez les femmes consommant plus de 200 mg de caféine par jour.

Maladies particulières
Si vous êtes sujet aux hémorragies, que vous êtes en dépression ou que vous souffrez de diabète, d’une maladie cardiaque ou d’une maladie des reins, la consommation de caféine peut être risquée. Discutez-en avec votre médecin.
Excès
Gare aux effets secondaires

À forte dose, la caféine peut causer des effets indésirables comme :
le caféisme (tremblements, crises d’anxiété, irritabilité, agitation et troubles du sommeil) ;
des palpitations ;
une accélération de la respiration ;
des maux de tête.



Interactions
Des interactions inattendues…

Aliments
Saviez-vous que le jus de pamplemousse augmente les niveaux de caféine circulant dans le sang ? Ce mélange, en apparence inoffensif, peut provoquer les effets secondaires indésirables de la caféine comme les maux de tête, l’insomnie ou l’irritabilité.

De la même manière, la capsicine, la substance piquante des piments et la caféine ne font pas bon ménage.


Médicaments
Certains médicaments réagissent mal à la présence de caféine. Dans certains cas, la caféine accentue les effets secondaires du médicament. Dans d’autres, elle diminue leur efficacité. Même les effets secondaires de la caféine peuvent être augmentés par la présence de certains médicaments.

Par exemple :
la caféine augmente les effets de l’aspirine et de l’acétaminophène d’environ 40 % ;
pris en concomitance avec la caféine, certaines drogues ou substances augmentent les effets secondaires de la caféine : alcool, contraceptifs oraux, œstrogènes.

Pour votre santé et votre bien-être, discutez avec votre médecin, votre pharmacien ou votre diététiste des possibles interactions de la caféine avec vos médicaments.
Dernière modification :