Consommation responsable

L’alimentation responsable : c’est quoi au juste?

Les préoccupations liées à la santé sont parmi les premiers critères qui influencent nos choix d'aliments. Or, compte tenu des enjeux environnementaux actuels, nous devrions également choisir nos aliments en fonction de leurs impacts sociaux et environnementaux. En effet, en faisant des choix de consommation responsables, on peut contribuer à réduire les impacts écologiques, sociaux et économiques qui nuisent à la santé humaine, animale ainsi qu’à celle de la planète.

 

 

 

Respecter l’environnement

Le cycle agroalimentaire qui a été mis en place au cours des derniers siècles a mis l’accent sur les secteurs de la production, de la mise en marché et de la consommation. L’épuisement des ressources non renouvelables (déforestation, épuisement des sols, augmentation de la demande d’énergie), la pollution atmosphérique (réchauffement du climat, destruction de la couche d’ozone) et l’accumulation de déchets n’étaient pas sérieusement pris en compte.

Le virage vert est bien plus qu'une mode passagère. Les préoccupations environnementales en vue de préserver la planète sont désormais inévitables. Car comme le dit si bien le chanteur Zachary Richard, la Terre ne nous est pas léguée par nos ancêtres, mais prêtée par nos enfants.


Comment manger plus écologique?

L’auteure Laure Waridel (cofondatrice d’Équiterre) propose un concept facile à retenir pour modifier son alimentation dans le but de la rendre plus verte : les 3N-J – NuNon-loinNaturel et Juste.

Le Nu vise à réduire les emballages alimentaires superflus et la surconsommation, qui contribuent à augmenter la production de déchets. Propositions d’action : acheter en vrac, directement du commerçant, acheter des sacs réutilisables, etc.

Le Non-loin vise à réduire les coûts énergétiques et la pollution engendrée par le transport des aliments. Par conséquent, l’achat des produits locaux est à privilégier. Ce geste, en plus de diminuer la pollution causée par le chemin parcouru par les aliments (« food mile »), encourage l’économie locale. 

 

 

Saviez-vous qu’il n’est pas rare qu’un aliment parcoure quelques milliers de kilomètres pour se rendre à votre assiette, ce qui contribue grandement à augmenter l’émission de gaz à effet de serre? Portez attention à la provenance de vos produits.

 
Entre des cornichons provenant de l’Inde et ceux du Québec… lesquels choisissez-vous?
 
Le Naturel suggère la réduction de l’utilisation de produits chimiques tant sur le plan de la production agricole que sur le plan de la transformation des aliments. Ainsi, le Naturel privilégie les aliments certifiés biologiques.


Enjeux sociaux

Le Juste propose des solutions pour rééquilibrer la distribution des ressources, entre autres entre les pays du Nord et ceux du Sud, en favorisant notamment le commerce équitable qui assure une rémunération plus juste pour les petits producteurs de pays en développement. Le commerce équitable se définit comme un système d’échange économique respectueux de l’environnement et des droits des travailleurs.

Le principe fondamental du commerce équitable est de garantir aux producteurs un juste prix pour leur travail, c’est-à-dire un prix qui couvre leurs coûts de production et leur permet de faire vivre dignement leur famille.
 
 
Il n’y a pas que le café équitable qui soit offert au Canada; il y a également le chocolat, le riz, le thé, le sucre, le cacao, certains fruits (bananes, mangues) ainsi que des épices.
 
 

 

Concrètement, une alimentation responsable pourrait ressembler à ceci : 
 
  • Savourer des repas de qualité; prendre le temps de manger de bons aliments et les apprécier.
  • Manger moins de viande; favoriser les aliments d’origine végétale. La production de denrées alimentaires d’origine animale (viande, lait, œufs) nécessite bien plus d’eau que celle de denrées d’origine végétale. Ne pas hésiter pas à inclure légumineuses, noix, soya, etc. à votre menu.
  • Manger moins d’aliments transformés. Privilégier les aliments de base, en prenant plaisir à cuisiner davantage!
  • Prioriser les produits locaux et de saison. Pour les aliments hors saison, préférez les aliments biologiques.
  • Encourager l’agriculture soutenue par la communauté.
  • Limiter les emballages ou contenants et préférer ceux qui sont réutilisables ou recyclables.
  • Choisir des produits du commerce équitable.
  • Cultiver son propre potager et composter lorsque possible.
 
Source: H. Delisle 
 
 
Mangez de façon responsable en posant quelques petits gestes concrets. Commencez par choisir une ou deux actions qui peuvent s’intégrer facilement à vos activités familiales et à votre budget. Chaque petit geste compte ! 
 
 

 

Notre territoire regorge d'aliments sains et savoureux!
 
Les petits fruits: bleuets, framboises, fraises, et canneberges sont des aliments abondamment cultivés chez nous et qui font partie des aliments avec des teneurs très importantes en antioxydants.
 
L’huile de canola: Provenant de la contraction de l’expression anglaise « Canadian oil », l'huile de canola est un produit d'ici qui contient de très bons gras, notamment ceux de la famille oméga-3.
 
Les graines de lin: Elles sont également une source significative d'oméga-3 et permettent une bonne régularité instestinale. Et contrairement aux graines de chia ou de salba, elles sont cultivées ici.

 

Dernière modification :