Poids

L’omission du petit déjeuner est liée au surplus de poids

Valeur de l'affirmation : 2
0 : Non fondée
1 : Peu probable
2 : Probable
3 : Fondée

Au Québec, 11 % des enfants de 9 à 12 ans et 36 % des adolescents disent sauter le petit déjeuner au moins une fois par semaine. De plus, 23 % des enfants et des adolescents québécois présenteraient un surplus de poids ou de l’obésité. Et s’il y avait un lien entre ces deux tendances…


Plusieurs facteurs, comme de mauvaises habitudes alimentaires, la sédentarité, l’hérédité et la prise de certains médicaments, contribuent à l’obésité chez les enfants et les adolescents.

Parmi les principaux responsables alimentaires, les scientifiques ont décelé les aliments riches en gras et en sucres (ex. : dessert et friture) ainsi que les portions démesurées servies à la maison ou au restaurant. Mais selon plusieurs études, sauter le petit déjeuner pourrait également être lié au surplus de poids chez les enfants et les adolescents…


Une tendance lourde de conséquences

Plusieurs études ont observé une tendance surprenante : les enfants et les adolescents qui sautent le premier repas de la journée auraient un indice de masse corporelle plus élevé et jusqu’à deux fois plus de risques de présenter un surplus de poids que ceux qui déjeunent chaque matin. Et ce, malgré le fait que leurs apports caloriques totaux pour une journée soient plus faibles! Chez les adultes, des résultats semblables sont observés : gain de poids chez ceux qui ne déjeunent pas.

Toutefois, il faut accepter cette dernière information avec certaines réserves : en effet, il est reconnu que les personnes qui affichent un surplus de poids ou qui sont obèses sous-estiment ou rapportent à la baisse leurs apports alimentaires. De plus, il est également possible que cette association reflète un comportement typique des adolescents qui, parce qu’ils présentent un surplus de poids ou parce qu’ils sont obèses, pensent perdre du poids en sautant le petit déjeuner.

Mais un fait demeure : en plus de favoriser un meilleur profil nutritionnel, une meilleure concentration et un meilleur rendement scolaire, prendre un petit déjeuner chaque matin ajoute des effets bénéfiques probables sur le poids!


Pourquoi sauter le petit déjeuner serait-il lié à un surplus de poids ?

Cette association n’est pas encore bien expliquée. Mais plusieurs causes sont possibles :
  • Prendre un petit déjeuner calme la faim jusqu’au dîner. Bien manger le matin pourrait éviter le grignotage d’aliments riches en matières grasses et en sucres dans la matinée et les lunchs copieux et volumineux à l’heure du dîner.
  • L’omission du petit déjeuner est souvent reliée à des régimes restrictifs qui mettent l’organisme sur un mode d’économie d’énergie et de mise en réserve.
  • Il semble que les enfants et les adolescents qui sautent le petit déjeuner sont également moins actifs physiquement.
  • Finalement, il est possible que les personnes qui sautent le petit déjeuner aient de moins bonnes habitudes de vie en générale (favorisant le surplus de poids), telle qu’une alimentation moins saine. 

 



S’asseoir à table pour le petit déjeuner est une habitude à prendre dès l’enfance et cette bonne habitude peut aussi avoir des répercussions sur le poids à l’âge adulte. Des chercheurs ont d’ailleurs demandé à plus de 4 000 adultes américains qui ont perdu en moyenne 30 kg, et qui ont maintenu ce nouveau poids pendant plus de 5 ans, quel était leur secret. Et un petit déjeuner équilibré chaque matin faisait partie des habitudes adoptées par tous les participants!
 

 

Dernière modification :