Diabète et maladies du cœur

La cannelle réduit les taux de sucre et de gras dans le sang

Valeur de l'affirmation : 2
0 : Non fondée
1 : Peu probable
2 : Probable
3 : Fondée

Le diabète de type 2 fait grimper de deux à quatre fois le risque de souffrir de maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, hypertension artérielle, etc.). Cela s’explique, entre autres, par les taux élevés de sucre (glycémie) et de gras (lipides) observés dans le sang des diabétiques de ce type. La cannelle peut-elle aider à abaisser ces taux? C’est ce qui a été affirmé dans une étude dont les médias ont abondamment parlé… Beaucoup de bruit pour rien ou effet confirmé?

 

Des résultats qui méritent notre attention

La cannelle a produit des effets intéressants sur des cellules humaines isolées et sur des rats : elle faciliterait le travail de l’insuline, l’hormone responsable de faire entrer le sucre dans les cellules. Plus le travail de l’insuline est efficace, plus la glycémie est susceptible d’être normale. Voilà qui est intéressant, mais l’action de la cannelle est-elle la même dans le corps humain? Les résultats de la première étude effectuée auprès d’humains en ont étonné plus d’un : 40 jours après avoir ingéré de la cannelle en capsule, des hommes et des femmes diabétiques de type 2 ont vu leur glycémie chuter de 25 % en moyenne. Les taux de lipides sanguins, plus précisément de triglycérides, de cholestérol LDL (mauvais cholestérol) et de cholestérol total, ont subi une diminution comparable. Ces effets pour le moins surprenants ont encouragé les chercheurs à poursuivre leurs recherches.


Un tour d’horizon pour mettre les choses en perspective

Les résultats obtenus dans les deux études subséquentes mettent cependant un bémol aux conclusions trop hâtives. Dans la première étude, la cannelle a abaissé la glycémie, mais elle n’a pas affecté les lipides sanguins. Précisons que l’effet sur la glycémie était plus marqué chez ceux qui avaient un diabète mal contrôlé. Dans la seconde étude, la cannelle n’a réduit ni la glycémie ni les taux de lipides sanguins. Une revue de la littérature concernant l’effet de cette épice sur la glycémie a été effectuée dans le but de faire le point. Elle a conclu que la cannelle pourrait possiblement abaisser légèrement la glycémie chez les personnes souffrant d’un diabète de type 2 mal contrôlé. Les perspectives sont intéressantes, certes, mais il faudra encore plusieurs études avant de déterminer si cette épice peut bel et bien donner un coup de pouce aux diabétiques de type 2.


À quelle dose?

Vous voulez tenter le coup? La consommation de cannelle ne comporte pas de risque, alors pourquoi pas? Mais sachez que, d’après les études réalisées à ce jour, il vaut mieux être friand de cette épice et s’armer d’un peu de patience. La quantité administrée aux participants des études allait de 1 à 6 g par jour, soit ½ cuillérée à thé (5 ml) à 1 cuillérée à table (15 ml), et les effets ont mis de 6 à 16 semaines à se manifester. Il faut aussi garder à l’esprit que le produit utilisé dans ces études consistait en capsules d’extraits de cannelle. Peut-on espérer les mêmes effets de la cannelle en poudre? Cela reste à démontrer.


 

 

Dernière modification :