Bébés

Le syndrome hémorragique du nouveau-né

Immédiatement après la naissance, les poupons nés dans les hôpitaux reçoivent une injection de vitamine K. Au Canada, les parents décident s’ils veulent que leur enfant reçoive cette injection. Cette pratique est fort recommandée. Elle ne présente aucun effet secondaire, mais réduit les risques d’une condition mortelle : l’hémorragie du nouveau-né.

La vitamine K joue un rôle important dans la coagulation du sang. Chez les personnes qui souffrent d’une carence en vitamine K, une blessure, aussi petite soit-elle, saigne abondamment et peut mener à l’hémorragie.

Chez les enfants et les adultes, une grande partie de la vitamine K est produite par les bactéries de l’intestin, mais on en retrouve également dans l’alimentation. À la naissance, cependant, la réserve de vitamine K est très faible. En effet, au cours de la grossesse, la vitamine K ne traverse pas le placenta et après la naissance, l’intestin du nourrisson ne possède pas assez de bactéries pour en produire lui-même. Comme le lait maternel en fournit très peu, il peut se passer plusieurs semaines avant que les bactéries de l’intestin du nourrisson entament la production de vitamine K. De plus, bien que les préparations pour nourrisson en soient enrichies, les réserves de cette vitamine demeurent faibles pendant plusieurs jours.

Avec de faibles quantités de vitamine K dans l’organisme, les nourrissons présentent un risque élevé d’hémorragies (parfois au cerveau), ce qui peut causer des dommages importants. Cette condition, qui peut survenir durant les premiers jours de la vie, est appelée maladie hémorragique du nouveau-né.


Pour prévenir cette condition potentiellement mortelle, la Société canadienne de pédiatrie (SCP) recommande que tous les enfants reçoivent une injection de vitamine K 6 heures après la naissance.



La vitamine K peut être administrée au nouveau-né de deux façons : par voie orale (gouttes) ou par voie intraveineuse (injection). Toutefois, les gouttes sont beaucoup moins efficaces. Des cas d’hémorragie ont été observés chez des enfants la recevant en gouttes. Les injections constituent le meilleur moyen d’administrer cette vitamine aux nouveau-nés.


Symptômes de l’hémorragie du nouveau-né

Les symptômes les plus fréquents sont :

  • sang dans les selles du nourrisson;
  • sang dans l’urine;
  • suintement autour du cordon ombilical.


Des symptômes différents peuvent être observés. Les signes de l’hémorragie du nouveau-né peuvent également être confondus avec les symptômes d’autres conditions. Consultez un pédiatre pour obtenir un diagnostic.

 

Dernière modification :