Adolescents

Les adolescentes et la nourriture : une relation difficile

À l'adolescence, l'augmentation du gras corporel est inévitable, mais ce phénomène cause tout un émoi à une période de la vie où l'image corporelle prime. Les préoccupations à l'égard du poids et de l'alimentation s'allient alors à la peur de « devenir grosse ».


Faible estime de soi

Certaines adolescentes mettront toute leur volonté à modifier leur apparence pour avoir le contrôle sur les changements que subit leur corps, pallier temporairement leur sentiment d'infériorité, se trouver un copain ou ressembler à leurs modèles.

Au Québec, plus de 50 % des adolescentes désirent perdre du poids. La raison la plus fréquemment invoquée ? Améliorer sa silhouette (90 %).

En pleine croissance, les tentatives de perte de poids chez les adolescentes peuvent s'avérer dangereuses : ralentissement de la croissance et de la formation des os, arrêt des menstruations, dépression, incapacité d’établir des relations normales avec les autres et fin de l'apprentissage de la sexualisation du corps.


Il est possible que votre adolescente souffre de troubles de l'alimentation si elle…
 

  • mange très peu ou ne consomme que des salades ou des légumes ;
  • évite complètement certaines catégories d'aliments comme la viande, le pain et les pâtisseries ;

  • refuse de manger des choses qu'elle aimait auparavant ;
    ne mange que lorsqu’elle est seule et évite les repas en famille ou les repas en public ;

  •  a perdu une quantité importante de poids ;

  • a tendance à porter tout le temps des vêtements très amples ou plusieurs vêtements superposés ;

  • est obsédée par l’exercice ;

  • mange énormément puis se fait vomir ;

  •  utilise des laxatifs pour éliminer la nourriture plus rapidement.

 

 

Comment aider votre adolescente

Par leurs paroles, leurs attitudes et leurs gestes, les membres de la famille jouent un rôle important dans la prévention des troubles alimentaires.

Pour aidez votre adolescente à accepter son corps en développement, voici quelques principes à respecter :

 

 

1. Telle mère, telle fille…

Adoptez une attitude saine et équilibrée à l'égard du corps et de l'alimentation. Votre adolescente y est sensible.

 
2. Pas de commentaires désobligeants

Votre adolescente est préoccupée par les changements corporels qu'amène la puberté. Une taquinerie d'un parent sur son apparence physique peut faire plus de ravages chez votre ado que les blagues de ses amis.

 
3. Je t'aime comme tu es

Acceptez votre adolescente comme elle est et dites-lui combien vous êtes fière d'elle. La confiance en soi est l’une des meilleures armes contre les troubles alimentaires.

 
4. Attention aux signes précurseurs

Votre adolescente se préoccupe-t-elle de façon excessive de son poids, de sa forme, des calories ou de son alimentation ? A-t-elle perdu du poids de façon importante à la suite d’un régime restrictif ? S’éloigne-t-elle de ses amies et s’isole-t-elle ? Critique-t-elle son corps sévèrement ?


Si vous pensez nécessiter de l'aide, n'hésitez pas à consulter une diététiste.


 
 

 

Dernière modification :