Manger sainement

Les aliments et l’humeur

Vous vous êtes levé du mauvais pied, vous avez l’impression que le ciel va vous tomber sur la tête et, par-dessus tout, il pleut à boire debout et vous avez oublié votre parapluie à la maison… Comme on dit, ce n’est décidément pas votre journée!

Ne serait-il pas merveilleux de n’avoir qu’à manger un petit quelque chose pour que tout se règle et que notre journée soit alors plus gaie?

 

Malheureusement, la vie n’est pas si simple. Cependant, même s’il n’existe aucun aliment miracle, des gestes simples dans votre alimentation peuvent vous aider à voir la vie du bon côté.



Une bonne nouvelle!


Si on ne peut pas compter sur des aliments en particulier pour améliorer notre humeur, nos habitudes de vie peuvent, elles, avoir une certaine influence.

 

En effet, une alimentation équilibrée joue un rôle protecteur dans le développement de troubles de l’humeur reliés aux carences nutritionnelles.

 

  • Une anémie résultant d’une carence en fer  peut entraîner un sentiment de fatigue et de faiblesse. Parmi les sources de fer, on trouve des aliments tels que la viande et la volaille, les légumes vert foncé, les légumineuses et les produits céréaliers enrichis.
  • Les vitamines du complexe B interviennent dans de nombreuses réactions de l’organisme qui peuvent affecter notre humeur, puisque plusieurs d’entre elles agissent sur le système nerveux. Par exemple, la carence en vitamine B12, plus courante chez les ainés ou chez les végétariens stricts, peut causer de la fatigue et une baisse de productivité.  La majorité des vitamines du complexe B se trouvent dans les produits à grains entiers et dans les légumes colorés. Quant à elle, la vitamine B12 se cache principalement dans les produits d’origine animale (lait, viande, œufs, poisson, etc.) et dans les produits enrichis (boisson végétale enrichie, substituts de viande telles les simili-viandes, etc.).

 


Explorer la Méditerranée… grâce à l’alimentation

 

Cette diète équilibrée a déjà démontré qu’elle diminuait l’incidence des maladies cardiovasculaires, neurodégénératives, du diabète et du cancer. Plus récemment, certains chercheurs se sont intéressés à son impact sur l’humeur.  Les résultats se sont avérés prometteurs: certaines études auraient trouvé une association positive avec l’humeur, et ce, même à court terme ! Cependant, il faut noter qu’il y a trop peu d’études sur ce sujet pour pouvoir émettre des conclusions claires. Cependant, même si elle n’a peut-être pas le potentiel d’égayer notre journée, la multitude de bénéfices qu’offre la diète méditerranéenne sur la santé globale nous donne une bonne raison de sourire!

 

La diète méditerranéenne, dont on vante souvent les vertus, est une diète qui abonde en fruits et légumes, en grains entiers, en poissons, en huile d’olive et en noix. Elle est également caractérisée par une faible consommation de viande rouge et de produits transformés. Pour en savoir plus, lisez notre article « La diète méditerranéenne ».

 

 

Les oméga-3


On parle beaucoup des oméga-3 pour leurs vertus anti-déprime. En attendant de connaître la réelle efficacité de ces gras sur l’humeur ou même sur la dépression, rien ne vous empêche d’augmenter votre consommation de poisson gras à au moins 2 repas par semaine et d’intégrer quotidiennement des sources végétales d’oméga-3 (graines de lin moulues, graines de chia, soya, noix) à votre alimentation puisque ces gras regorgent de bienfaits pour votre santé globale.

 

Pour en savoir plus, lisez notre article « les oméga-3 réduisent les symptômes de dépression ».

 

 

L’hydratation

 

Boire de l’eau pour son humeur? Des études ont trouvé que même un léger état de déshydratation avait une influence négative sur l’humeur.  N’attendez pas l’arrivée de la soif avant de boire,  puisque c’est un signe que vos réserves d’eau sont trop basses. Boire tout au long de votre journée vous tiendra hydraté et de meilleure humeur.

 

Pour en savoir plus, lisez notre article « Boire à la source ».

 

 

Se sucrer le bec rend-il heureux?


Quelques études expérimentales ont trouvé qu’un repas riche en glucides pouvait contribuer à augmenter le taux d’un neurotransmetteur qui module l’humeur, la sérotonine. Par contre, il est peu probable qu’un repas équilibré puisse mener à de tels résultats, puisque la présence d’une petite quantité de protéines empêche cette réaction de se réaliser.

Sauter un repas ou ne pas manger suffisamment diminue le taux de sucre dans le sang et peut entraîner de l’irritabilité et une baisse d’énergie. Les glucides (la grande famille des sucres) apportent le carburant dont le cerveau a besoin pour bien fonctionner. Lorsque la glycémie (le taux de sucre dans le sang) diminue, l'humeur en fait souvent autant. Vous sautez régulièrement le repas du matin?  Quelques études ont noté que ceux qui prennent un petit déjeuner complet le matin sont de meilleure humeur que ceux qui jeûnent.

 

Choisissez des aliments riches en glucides complexes (produits céréaliers à grains entiers) qui renferment des fibres. Les fibres mettent plus de temps à être digérées, ce qui vous procure un sentiment de plénitude plus long, qui vous permettra d’éviter la panne sèche avant le prochain repas… dans la bonne humeur!

 

 

Et le chocolat?
 

Le chocolat est certainement l’aliment le plus populaire vers lequel on se tourne spontanément lorsqu’on se sent maussade. Pourtant, ses vertus ne viendraient pas des substances qu’il contient… mais du fait qu’il est savoureux et qu’il est souvent associé à des moments de réjouissance ou de réconfort.

Le plaisir qu’il nous procure est attribuable en partie au fait que le corps produit plus de sérotonine, un messager chimique aux vertus apaisantes.

Sachez que la mauvaise humeur ou l’irritabilité encouragent parfois la prise d’aliments « réconfortants », comme le chocolat ou d’autres friandises. Même si la satisfaction que ce type d’aliments procure ne dure qu’un instant, certaines personnes prennent ainsi l’habitude de grignoter des sucreries en l’absence de sensation de faim.

 

Or, dans ce cas, votre corps n’a pas besoin de carburant. À ce moment, la meilleure stratégie pour améliorer votre humeur à long terme est plutôt de trouver une activité que vous aimez qui vous changera les idées.



Ce qu’il faut retenir dans tout ça


À moins de présenter une déficience nutritionnelle, il est peu probable que les aliments, pris de façon individuelle, puissent affecter notre humeur de façon négative ou positive. Il faut plutôt miser sur de bonnes habitudes de vie en général (habitudes alimentaires et activité physique).


La manière dont vous mangez est également importante : accordez-vous le temps de prendre de vrais repas et de manger en famille le plus souvent possible. Car partager des moments de joie avec ses proches est le moyen le plus sûr de garder le moral pour longtemps !

Dernière modification :