Manger sainement

Renforcez votre système immunitaire

Tous aimeraient avoir une santé inébranlable, à l’abri des infections. Mais est-ce possible de renforcer son système immunitaire avec l’alimentation? Extenso se penche sur la question.

 

Un système complexe


Le système immunitaire est un ensemble de moyens de défense de l'organisme contre les agressions extérieures. La peau, les larmes, l’acidité gastrique sont des exemples des barrières de l’organisme contre les virus, les bactéries, les produits toxiques, etc. Les anticorps et certaines cellules jouent également un rôle dans cette ligne de défense. Lorsqu’un virus ou un corps étranger entrent dans l’organisme, un ensemble très complexe d’actions se met alors en branle.

Mais est-ce possible de stimuler son système immunitaire? Dur à dire… La science de l’immunologie est encore jeune. Les scientifiques commencent à déchiffrer tous les mécanismes mis en place, selon le type d’infection et l’état de santé d’une personne. De plus, les experts n’ont pas de définition pour une réponse immunitaire idéale.


Bien manger pour mieux se défendre?


Et est-ce que l’alimentation peut nous aider à mieux nous défendre contre les infections? Peut-être, pour certaines personnes.

Il a été démontré, dans des études sur des animaux carencés en certaines vitamines et minéraux, que le système immunitaire a besoin de divers éléments nutritifs pour bien fonctionner.

Chez l’humain, les études suggèrent qu’une supplémentation en certains éléments nutritifs pourrait être bénéfique pour des personnes carencées, avec un système immunitaire affaibli par une maladie ou le vieillissement ou soumises à un stress physique intense comme les athlètes.

Mais pour les enfants et les adultes en santé, la littérature scientifique n’a pas encore démontré la capacité de certains aliments à stimuler le système immunitaire.

 

 

Le surplus de poids : grand ennemi du système immunitaire

L’obésité est liée à un déséquilibre du système immunitaire. Le surplus de poids augmente les risques d’être infecté par un virus, de subir une complication infectieuse après une chirurgie, de présenter des infections sous-cutanées et de cicatriser moins efficacement.

 

 

 

Pour maintenir la santé de notre système immunitaire


Plusieurs facteurs peuvent influencer le système immunitaire : le tabagisme, le sommeil, l’activité physique, le niveau de stress, la qualité des relations sociales et le milieu de vie (ex. : la pollution). De plus, une mauvaise alimentation pourrait entraîner des carences et affaiblir le système immunitaire. 
 

  1. Manger suffisamment

    La malnutrition majeure, rencontrée dans les populations d’extrême pauvreté ainsi que chez certaines personnes âgées ou chez les anorexiques, diminue grandement la capacité du corps à combattre les infections.

    Un apport suffisant en calories et en protéines constitue la première étape pour un système immunitaire en santé.
  2. Manger équilibré

     

À ce jour, nul ne sait s’il est possible de renforcer le système immunitaire d’adultes et d’enfants en santé par l’alimentation. Toutefois, il est bien connu qu’une carence en certaines vitamines ou certains minéraux peut perturber le système immunitaire.

Plusieurs éléments nutritifs, comme le zinc, le sélénium, le fer, le cuivre, le calcium, l’acide folique et les vitamines A, B6, C et E, sont reconnus pour jouer un rôle dans le bon équilibre du système immunitaire.

En ce qui a trait à la plupart de ces éléments nutritifs, les carences sont rares en Amérique du Nord chez les personnes en santé. Une alimentation équilibrée est généralement suffisante pour combler nos besoins en ces éléments nutritifs. Seule exception, l’acide folique pour laquelle un supplément de 400 mg par jour est recommandé à toutes les femmes pouvant devenir enceintes, aux femmes enceintes et à celles qui allaitent.

Et attention à la supplémentation. Des doses excessives pourraient avoir l’effet contraire. Par exemple, une dose excessive de zinc (plus de 150 mg par jour) peut réduire l’efficacité du système immunitaire.

 

 

Prévenir le rhume avec la vitamine C?

Pour prévenir ou guérir les symptômes du rhume, les suppléments de vitamine C sont très populaires pendant les mois d’hiver. Chez les animaux, de nombreuses études ont montré que la vitamine C augmenterait la résistance à diverses infections causées par des virus ou des bactéries. Mais chez l’humain, les conclusions sont moins positives.

L’analyse des résultats de 29 études effectuées auprès de plus de 11 000 participants indique que la prise de vitamine C ne prévient pas le rhume. En d’autres mots, le nombre de rhumes attrapés dans une année demeure le même, que l’on prenne ou non de la vitamine C en supplément. Et consommer une grande quantité de vitamine C permettrait tout au plus de réduire les symptômes du rhume d’une demi-journée…

 

 

 

Et les probiotiques?


Les probiotiques peuvent-ils renforcer le système immunitaire? Selon des recherches sur des souris et des humains, certaines souches de probiotiques augmenteraient le nombre de cellules « soldats » du système immunitaire. Toutefois, d’autres études devront être menées pour connaître l’effet précis des différentes souches sur l’immunité, la dose nécessaire pour voir un effet, les groupes de la population pour qui ces probiotiques pourraient être efficaces, la durée d’administration. Plusieurs questions démeurent encore sans réponse...




 

 

Dernière modification :