Blogue

23 mars 2015

La paroles aux enfants

par Stéphanie Côté dans

Actualités

 

Jeudi soir, 18 h10, autour d'un repas 

 

Stéphanie  Les enfants, j’ai besoin de vous pour écrire mon billet de blogue* pour Extenso.

 

Benjamin**  Maman, on ne peut pas faire ton travail à ta place.

 

Laura***  Tu veux nous faire écrire une autre lettre à une personne connue?****

 

Stéphanie  Non, il ne s’agit pas d’écrire une lettre et encore moins de faire mon travail, mes amours. Je vais vous poser des questions sur l’alimentation en général et sur les repas que vous prenez à l’école.

 

Laura  C’est pas très juste pour Benjamin, ça va être plus facile pour moi.

 

Stéphanie  Ah bon?

 

Laura  Oui, parce que je mange depuis plus longtemps que lui.

 

Stéphanie  Rassure-toi, ce n'est pas un quiz. Benjamin va bien se débrouiller. Il n’y a pas de mauvaises réponses, je veux connaître vos opinions et vos expériences. Par exemple, dites-moi selon vous, bien manger, est-ce la même chose pour les adultes et pour les enfants?

 

Laura  Pour tout le monde, ça prend des fruits, des légumes, des repas équilibrés et pas toujours la même chose. La grosse différence, c’est que les enfants, ce ne sont pas eux qui décident. Ils peuvent proposer, c’est tout. Les adultes eux, décident.

 

Benjamin  Oui et s’ils ont le cancer du sucre, c’est eux qui vont le gérer.

 

Laura  Les adultes mangent aussi plus que les enfants parce qu’ils sont plus gros. Euh, plus grands, je veux dire.

 

Stéphanie  Est-ce que les adultes mangent des collations aussi?

 

Benjamin  Ça dépend de leurs habitudes, de leur faim, de ce qu’ils ont mangé au déjeuner ou au dîner parce que s’ils ne mangent pas assez de protéines, ils vont avoir des fringales. Bref, ça dépend de beaucoup de choses.

 

Laura  Ça dépend aussi si c’est la fête d’un ami au bureau et qu’il y a un gâteau, parce qu’ils veulent partager ce moment avec lui pour lui faire plaisir. Mais ça n’arrive pas si souvent, alors je dirais que ça dépend plus souvent des autres choses. C’est un peu différent des enfants, car pour eux, il y a toujours des collations.

 

Stéphanie  Vous savez pourquoi?

 

Benjamin  Parce que les enfants sont en plein grandissement…

 

Laura  Croissance, Benjamin.

 

Benjamin  Il faut qu’ils fassent grandir leurs muscles et leur intelligence, qu’ils fassent repousser leurs dents qui tombent et tout ça, mais ils ont un petit estomac. Leur ventre se remplit vite, mais il se vide vite aussi, alors il faut les collations.

 

Laura  En plus, les enfants bougent plus que les adultes.

 

Benjamin  Pas tant que ça à cause du gouvernement de Philippe Couillard qui ne trouve pas que c’est important les cours d’éducation physique à l’école.

 

Stéphanie: C’était comme ça avant, Benjamin… En parlant de l’école, aimez-vous ça manger à l’école?

 

Laura  Oui et non.

 

Benjamin  Un peu oui et beaucoup non.

 

Laura  Des fois, j’aime mieux manger en famille parce que ça permet d’inclure des grandes discussions. Mais c’est quand même cool manger avec les amis. On placote beaucoup et c’est un beau moment d’enthousiasme.

 

Benjamin  Ouais, mais à l’école, les amis niaisent et disent des mots de toilette. C’est pas super bon pour l’appétit.

 

Stéphanie  Avec l’éducateur ou l’éducatrice, comment ça se passe?

 

Benjamin  Ça dépend vraiment de chaque éducateur, maman. Ils sont tous différents, mais certains ont le même point de vue. Il y en a qui discutent avec nous, et d’autres qui papotent entre eux. Il y en a qui nous disent de tout manger et ceux qui nous laissent manger à notre faim, soit parce qu’ils le savent ou parce qu’ils t’ont déjà parlé.

 

Stéphanie  Est-ce vos éducateurs surveillent encore ce que vous mangez?

 

Benjamin  Oui…

 

Stéphanie  (alerte corde sensible) PARDON?!

 

Benjamin  Oui mais c’est parce que Sylvie trouve que ça l’air bon et elle me demande la recette.

 

Laura  Mon nouvel éducateur raconte des blagues, écoute nos histoires, pose des questions pour générer des conversations. On aime mieux ça que se faire dire quoi faire, quoi pas faire, blablabla. Ça c’est trop crad.

 

Benjamin  C’est vrai ça, on est là pour relaxer, nous.

 

Stéphanie  Aimez-vous mieux avoir un lunch ou le repas du traiteur?

 

Laura  Le lunch, parce que ça a nos goûts, ça vient de la maison, c’est fait avec amour.

 

Stéphanie  Pourquoi as-tu demandé un repas de traiteur le jour de ta fête alors?

 

Laura  Pour ne pas avoir à défaire ma boîte à lunch en revenant à la maison. Tsé, j’ai pas vraiment le goût de ça quand c’est MA journée.

 

Benjamin  C’est spécial, le traiteur. C’est comme un restaurant pour enfants. Mais ça pollue très très beaucoup. Il y a plein de contenants et de plastiques. Les lunchs, c’est mieux pour l’environnement. Sauf que je sais que ça te fait un congé de boîte à lunch quand on a le traiteur, alors je suis content pour toi maman.

 

Stéphanie – Tu es gentil. Et tu fais bien de penser à l’environnement. On peut tous aider à sauver la planète une bouchée à la fois.

 

Laura  Hé ce serait un bon titre pour ton prochain livre, maman!

 

Stéphanie  C’est vrai que c’est un bon titre, mais ce ne sera pas le titre de MON livre. Premièrement parce que mon prochain livre porte sur un autre sujet. Et deuxièmement parce que Bernard…

 

Benjamin  Le père de la crevette Robert qui était dans votre bureau?

 

Stéphanie  Oui, ce Bernard, mais les gens l’appellent plus souvent le Nutritionniste urbain que le père de feu-Robert-la-crevette. Je disais donc que Bernard vient juste de publier son premier livre qui s’appelle « Sauver la planète une bouchée à la fois ».

 

Benjamin  J’espère que ça va marcher.

 

Stéphanie  Que son livre va bien se vendre, tu veux dire?

 

Benjamin  Non, qu’on va réussir à sauver la planète.

 

...

 

Puis la discussion a biffurqué sur les sacs de plastique, les goélands, le cacatoès en voix d'extinction, Stephen Harper et la Reine de neiges. Une GRANDE discussion! :)

 

____________________________________________________________________________________________

NDLR: Note de la rédaction

*Contrairement à Philippe Grand qui a inventé de toutes pièces un dialogue avec sa collègue qui croyait être son amie, la rédactrice de ce billet a cru bon respecter la personnalité et les propos de ses interlocuteurs.

**Benjamin a 6 ans bientôt 7.

***Laura a 8 ans bientôt 13.

****En référence à la Lettre de Laura à Josée diStasio.