Blogue

29 mai 2013

Les régimes : perdre du poids, pas la santé

par Stéphanie Côté dans

Actualités

Le retour du printemps sonne aussi le retour des jupes, des camisoles, des cuissards de vélo et bientôt des maillots de bain. Bref, on s’apprête à dévoiler des parties de notre corps emmitouflés depuis plusieurs mois. Êtes-vous de ceux et celles qui paniquez à cette idée? Êtes-vous de ceux et celles qui cherchez à perdre quelques kilos que vous jugez superflus? Attention! Au-delà du poids, il y a des enjeux de santé qu’il faut prendre au sérieux.

 

Les Éditions Protégez-Vous viennent tout juste de publier le Guide pratique Alimentation, régimes et allergies, qui incite à réfléchir avant d’agir. Réfléchir à quoi? Aux nombreuses implications et conséquences des régimes et de l’obsession de la minceur, aux méthodes inappropriées, aux bonnes solutions, et plus encore. C’est primordial de bien réfléchir avant de suivre un régime, car commencer un régime, c’est commencer une vie au régime. Ce n’est pas très agréable.

 

Les conséquences des régimes

Suivre un régime est rarement une bonne idée. Les régimes peuvent nuire à la santé physique et mentale de plusieurs façons. Ils peuvent causer des maux de tête, des étourdissements, de la fatigue, une diminution de la masse musculaire, rendre irritable, causer un isolement, diminuer l’estime de soi, etc. Puisqu’on reprend généralement le poids perdu quelque temps après avoir fait

un régime, il en ressort un sentiment d’échec personnel et d’impuissance. La tentation de faire un nouveau régime est forte et voici le cycle du yo-yo qui guette (perte et reprise de poids répétées).

 

Les méthodes peu ou pas appropriées

Plusieurs régimes ou produits amaigrissants promettent une perte de poids rapide et sans effort. Deux mots qui ne riment aucunement avec une perte de poids saine et efficace. Maigrir rapidement signifie perdre surtout de la masse musculaire, puisque la masse adipeuse (grasse) est plus longue à faire disparaître. Maigrir rapidement signifie aussi qu’on a changé nos habitudes drastiquement. Il ne s’agit donc pas de bonnes habitudes qu’on maintien à long terme et donc pas non plus d’une perte de poids qu’on maintien longtemps. Un régime drastique est un choc pour le corps. Il se protège en diminuant le rythme auquel il brûle les calories, ce qui nuit au maintien du poids ensuite.

 

Les bonnes solutions

Lorsqu’on a vraiment besoin de maigrir, pour des raisons de santé par exemple, il faut bien choisir sa méthode. C’est pourquoi le guide de Protégez-Vous présente l'évaluation de plusieurs régimes et programmes. J’y ai collaboré. Puisque j’ai fait une évaluation semblable pour Protégez-Vous en 2004, j’ai eu l’occasion de comparer et constater l’évolution dans le domaine. Premier constat : il y a et aura toujours des régimes non fondés scientifiquement qui ne sont qu’une mode. Ce fut le cas des régimes Atkins et Montignac. On prévoit le même sort au régime paléolithique actuellement très en vogue. À l’opposé, des programmes comme Minçavi et Weight Watchers se sont améliorés au fil des années. Mais au final, un seul programme respecte les huit critères élaborés par l’Association pour la santé publique du Québec : Choisir de maigrir? Sa particularité est justement de ne pas être un régime amaigrissant ! Il s’agit plutôt d’une démarche de réflexion sur les questions du poids, de l’image corporelle, de la relation avec la nourriture, etc. En ce sens, Choisir de maigrir? vise un objectif commun au Guide pratique Alimentation, régimes et allergies, c'est-à-dire d’amener à réfléchir avant d’agir, et surtout conseiller pour bien agir.

 

Tentez-vous de maigrir? Quelle place occupent votre poids et la nourriture dans vos pensées? Croyez-vous que le guide de Protégez-vous vous sera utile?