Les Dépanneurs Fraîcheurs arrivent en ville!

Blogue

Avez-vous remarqué que les fruits et les légumes se font rares dans certains coins de Montréal? Ajoutez à cela le prix des fruits et des légumes frais qui a fait un bond de 11 % en moyenne depuis l’an dernier et voilà le contexte idéal pour bouder ces aliments nutritifs et ô combien rafraichissants!

Ce serait d’ailleurs environ 25 % des consommateurs qui mangeraient moins de fruits et de légumes frais que l’an dernier. De plus, environ 60 % de la population ne mangerait pas les 5 portions de fruits et légumes quotidiennement recommandées.

Et qui dit moins de fruits et légumes, dit plus de problèmes de santé (cancers, diabète, maladies cardiovasculaires, etc.).

Les laissés-pour-compte

Les grands laissés-pour-compte : 17 % de la population montréalaise habite dans des « déserts alimentaires », c’est-à-dire des zones socio-économiques défavorisées ayant une faible concentration de supermarchés.

Les personnes dont l’accès géographique à des aliments nutritifs est limité (qui doivent marcher plus de 500 mètres pour se procurer des fruits et légumes frais) doivent bien planifier leurs déplacements s’ils veulent un peu de fraîcheur dans leur assiette.

Où se trouvent ces fameuses zones de sécheresse?

Paradoxalement, les zones où l’on trouve le moins de fruits et légumes frais se trouvent dans des arrondissements où il y a une grande densité de la population (mais où les citoyens ont moins accès à une voiture).

En effet, selon des études menées par la Direction de santé publique de Montréal :

40 % de la population de l’Est de l’île et des quartiers centraux de Montréal n’a pas accès à des fruits et légumes frais sur une distance de marche de 500 mètres ou moins.

carte-dsp-acces-fl
Source : Étude sur l’accès aux aliments santé à Montréal (2013), Direction de santé publique de Montréal.

*À noter que les zones grises représentent les zones qui ne sont pas approvisionnées en fruits et légumes frais dans un rayon de 500 mètres. Tandis que celles de couleurs vertes représentent celles étant le mieux approvisionnées.

Comme l’illustre la carte ci-haut, des inégalités immenses perdurent quant à l’accès aux fruits et aux légumes frais dans presque tous les quartiers de Montréal. Fait également inquiétant : même si les zones bien desservies s’élargissent depuis le début des années 2000, celles offrant accès à aucun fruit et légume frais dans un rayon de 500 mètres ont également pris de l’ampleur.

Malheureusement, ceci révèle l’existence d’un double standard dans l’accès à une saine alimentation.

Les Dépanneurs Fraîcheurs : petit train va loin

Depuis quelques années, de plus en plus d’initiatives fleurissent afin d’améliorer l’accès à des aliments nutritifs. Malgré tout, la situation demeure préoccupante. Jeudi dernier, un nouveau projet a retenu mon attention : le Dépanneur Fraîcheur et leur campagne « Plus de fraîcheur dans notre dépanneur ! », qui s’inscrit dans le plan d’action du comité des partenaires du « Système alimentaire montréalais » (SAM).

Inspiré par des expériences américaines similaires, telles que la Healthy Corner Store Initiative de Philadelphie, qui compte aujourd’hui plus de 600 comptoirs d’aliments sains dans les dépanneurs de la ville, et par des initiatives d’autres grandes villes (Toronto, Ottawa, Québec, New York, San Francisco et Denver), le Regroupement montréalais des Dépanneurs Fraîcheurs a également choisi d’accompagner les dépanneurs souhaitant favoriser la saine alimentation.

depaneur-fraicheur-image-site

Le projet en bref

Les dépanneurs accrédités choisissent de rendre accessible aux citoyens des fruits et légumes frais et variés à des prix abordables dans les zones montréalaises moins bien desservies, ce qui leur permet d’être répertoriés sur une carte interactive. Les citoyens ne possédant pas de voiture, ayant une mobilité réduite, de faibles revenus ou vivant simplement dans une zone de désert alimentaire peuvent ainsi repérer et accéder plus facilement aux commerces qui offrent des fruits et légumes frais.

Psit. Passez le mot dans les dépanneurs de votre quartier!

photo-officielle-equipe-depaneur-fraicheur

Le Regroupement montréalais des Dépanneurs Fraîcheurs ainsi que leurs partenaires ont profité de l’occasion pour accréditer ce matin-là le premier « Dépanneur Fraîcheur », soit le Dépanneur Caravelle, au coin des rues Dufresne et Logan, dans le quartier Centre-Sud. Depuis, 3 autres dépanneurs du même secteur ont joint le mouvement.

Psit. Il y a plus de 900 dépanneurs sur l’île de Montréal. En demandant simplement aux dépanneurs près de chez vous d’offrir des fruits et des légumes frais, vous pouvez grandement changer l’offre dans votre quartier!

bob-chef-et-coordo-depaneur-fraicheur

Et oui, vous avez bien vu, l’homme à la casquette, c’est bel et bien Bob le chef, qui était présent afin d’appuyer le projet. Fidèle à lui-même, il a profité de l’occasion pour raconter cette anecdote qui s’est déroulée lors d’un tournage :

Un matin, un homme est entré dans un Dépanneur Fraîcheur pour se procurer une grosse Calsberg (bière). Remarquant les nouveaux fruits colorés à l’entrée, il est toutefois reparti avec un fruit à la main. Bien que ce déjeuner ne soit pas des plus nutritifs, c’est déjà un début.

Psit. Des capsules ludiques sous forme de recettes faites à partir de produits issus de dépanneurs mettant en vedette Bob le chef seront graduellement diffusées sur la page Facebook et la vitrine web.

sarah-depaneur-fraicheur

Ci-haut, Sarah, une cliente satisfaite du dépanneur Caravelle, s’intéresse particulièrement à ces enjeux dans le cadre de sa maîtrise en santé publique à l’Université de Montréal.

image-moi-depaneur-fraicheur

Ci-haut, représentant Extenso, j’étais bien heureuse d’appuyer cette belle initiative.

Pour visionner une courte vidéo présentant le projet, pour accéder à la carte des Dépanneurs Fraîcheurs et pour en savoir plus sur cette initiative, rendez-vous au : https://www.depanneurfraicheur.org/

Et vous, avez-vous accès à des fruits et légumes frais près de chez vous ?

Références :

  • Dépanneur Fraicheur. [En ligne] https://www.depanneurfraicheur.org/ (page consultée le 16 juin 2016).
  • Direction de santé publique de Montréal. Accès aux aliments santé. [En ligne] https://www.dsp.santemontreal.qc.ca/dossiers_thematiques/environnement_urbain/thematiques/acces_aux_aliments_sante/problematique.html (page consultée le 16 juin 2016).
  • Direction de santé publique de Montréal. Les disparités dans l’accès à des aliments santé à Montréal – Une étude géomatique. (2006) [En ligne] https://publications.santemontreal.qc.ca/uploads/tx_asssmpublications/2-89494-516-7.pdf (page consultée le 16 juin 2016).
  • Direction de santé publique de Montréal. Étude sur l’accès aux aliments santé à Montréal. Six ans après la première étude, même disparités? (2013) [En ligne] https://publications.santemontreal.qc.ca/uploads/tx_asssmpublications/978-2-89673-312-5.pdf (page consultée le 16 juin 2016).
  • Statistique Canada. L’indice des prix à la consommation (62-001-X). [En ligne]  https://www.statcan.gc.ca/pub/62-001-x/2016004/aftertoc-aprestdm1-fra.htm (page consultée le 16 juin 2016).

Laisser un commentaire