Autres aliments

Le stévia : le pouvoir sucrant d’une plante

Le stévia est un agent sucrant pratiquement sans calories, extrait d’une plante appelée stevia rebaudiana et dont les extraits élevés en stéviosides et en rébaudiosides lui donneraient un pouvoir sucrant de 100 à 300 fois supérieur à celui du sucre blanc. Le stévia est abondamment utilisé dans le monde comme additif alimentaire, particulièrement par l’industrie alimentaire d’Asie.

 

Qu’en est-il du Canada?

 

Depuis le 30 novembre 2012, Santé Canada permet l’utilisation du stévia comme additif alimentaire édulcorant dans plusieurs catégories d’aliments transformés, dont plusieurs desserts, boissons, produits de boulangeries, confiseries, gomme-à-mâcher et condiments.

 

Le stévia est également disponible sous forme de poudre blanche (en sachets ou en vrac) ou de préparation liquide. Il est aussi possible de se procurer un arbuste dans un centre de jardinage et d’en utiliser les feuilles.
 

Risques pour la santé?

 

Santé Canada a évalué l’innocuité du stévia pour s’assurer que son utilisation ne porte aucun problème aux consommateurs. L’organisme a émis les recommandations suivantes :

 

Dose journalière acceptable en fonction du poids de la personne en kilogramme (kg) pour chacun des composés du stévia :

 

  • 4 mg/kg pour le stéviol
  • 10 mg/ kg pour le stévioside/les glycosides de stéviol mixtes
  • 50 mg/kg pour les feuilles de stévia (stevia rebaudiana)

 

Comme la quantité de stévia utilisée pour sucrer les aliments est très petite, les risques de dépasser ces quantités sont faibles.
 

Le stévia et le diabète 


Les stéviosides pourraient réduire le taux de sucre sanguin particulièrement s’ils sont consommés en même temps que d’autres suppléments naturels hypoglycémiants tels que les acides alpha-lipoïques, le melon amer, le chrome, la gomme de guar, la griffe du diable, le psyllium, etc.

Même si les limites maximales de consommation journalière émises par Santé Canada sont inférieures à celles pouvant peut-être abaisser le taux de sucre sanguin, Diabète Québec suggère de demeurer prudent. Avant d’utiliser le stévia ou un produit dérivé comme édulcorant, il est préférable de consulter votre pharmacien, votre médecin ou un autre professionnel de la santé faisant partie de l’équipe de soins en diabète. Si vous en faites l’essai, Diabète Québec suggère de mesurer votre taux de sucre dans le sang plus souvent afin de prévenir des variations indésirables (hypoglycémie ou hyperglycémie).

Dernière modification :