Bien manger avec le Guide alimentaire canadien

Santé Canada vient tout juste de dévoiler son nouveau Guide alimentaire. Sa dernière édition date tout de même de 1992. Il était donc grand temps d’y faire des modifications et de l’adapter aux habitudes alimentaires des Canadiens.

Sur quoi repose le nouveau Guide alimentaire canadien

Depuis la dernière parution du Guide alimentaire canadien en 1992, plusieurs changements importants imposaient une révision de cet outil national :

  • Établissement de nouvelles normes nutritionnelles (les Apports nutritionnels de référence);
  • Évolution du contexte environnemental tant du point de vue des profils socio-démographiques culturel des canadiens que des tendances de consommation;
  • Accumulation de données probantes (données reposant sur des faits scientifiques) entourant la relation entre les aliments et les maladies chroniques.

La révision du guide a débuté en 2004. Bien que plusieurs intervenants aient été consulté au cours du processus de révision (universités, consommateurs, professionnels de la santé, industrie alimentaire, etc.), les fondements du Guide alimentaire reposent d’abord et avant tout sur des données scientifiques.

Tout comme les version antérieures, la version 2007 du Guide alimentaire canadien repose sur les dernières données scientifiques et est le fruit d’un consensus scientifique.

Quelles sont les nouveautés du GAC 2007

  • Le nouveau guide est maintenant présenté dans un document multi-pages.
  • Le GAC s’adresse aux individus de plus de 2 ans. L’ancienne version s’adressait aux plus de 4 ans.
  • Les recommandations sont maintenant plus spécifiques selon l’âge et le sexe réduisant ainsi l’éventail de portions recommandées à l’intérieur d’un même groupe d’aliments. Par exemple, les portions de produits céréaliers recommandées sont de 4 à 6 pour les enfants de 4 à 13 ans, de 6-7 pour les femmes de 19 à 50 ans, etc.
  • Des recommandations spécifiques sur les huiles et le gras.
  • Une section sur le poids santé.
  • Le caractère multiculturel du Canada est plus présent dans le guide.
  • Plus de messages spécifiques sur les aliments à privilégier et à limiter.
  • − Une composante Web s’ajoute au guide qui permet de compléter les informations de la ressource imprimée. La composante web fournir des outils interactifs visant à aider le consommateur à apprendre, mémoriser et mettre en pratique les messages du Guide. Elle permet également une meilleure personnalisation du Guide.

Laisser un commentaire