À la pêche au mercure

Du mercure dans mon poisson?

Le poisson est la principale cause de contamination au mercure pour l’humain, c’est vrai. Mais ne vous alarmez pas trop vite : pour minimiser la quantité de mercure dans votre assiette, il suffit de bien choisir les poissons à cuisiner…

Les risques de contamination augmentent si :

  • le poisson est gros;
  • c’est un poisson prédateur (thon, requin) ou d’eau douce (truite, brochet).

Ainsi, certains poissons contiennent une concentration plus élevée de mercure que la dose permise par Santé Canada et leur consommation doit être limitée.

Adultes (sauf femmes enceintes, qui souhaitent le devenir ou allaitantes) et adolescents :

 

Limite
(1 portion du GAC = 75 g)
Poissons de pêche commerciale
24 portions
par mois
Saumon, morue, flétan, sole, goberge, plie, crevettes, pétoncles, moules, thon pâle en conserve, grand corégone, omble de fontaine (truite mouchetée), autres truites (sauf le touladi), éperlan arc-en-ciel, poulamon, alose savoureuse
12 portions par mois Thon frais ou congelé, requin, espadon, barbote, perchaude, crapet, esturgeon, lotte, meunier
6 portions par mois Doré, achigan, maskinongé, brochet, touladi (truite grise)

Femmes enceintes, qui souhaitent le devenir ou allaitantes :
 

Limite
(1 portion du GAC = 75 g)
Poissons de pêche commerciale
24 portions
par mois
Saumon, morue, goberge, flétan, sole, plie, crevettes, pétoncles, moules, thon pâle en conserve, grand corégone, omble de fontaine (truite mouchetée), autres truites (sauf le touladi), éperlan arc-en-ciel, poulamon, alose savoureuse
12 portions par mois Thon blanc en conserve (maximum de 4 portions ou 300 g par semaine)
3 portions par mois Thon frais ou congelé, requin, espadon
A Éviter Maskinongé, brochet, achigan, doré, touladi (truite grise)

Enfants
 

Limite (1 portion du GAC = 75 g) Poissons de pêche commerciale
24 portions par mois Saumon, morue, goberge, flétan, sole, plie, crevettes, pétoncles, moules, thon pâle en conserve, grand corégone, omble de fontaine (truite mouchetée), autres truites (sauf le touladi), éperlan arc-en-ciel, poulamon, alose savoureuse
12 portions par mois Thon blanc en conserve (maximum de 1 portion (75 g)par semaine pour un enfant de 1 à 4 ans et de 2 portions (150 g)par semaine pour un enfant de 5 à 11 ans)
A Éviter Thon frais ou congelé, requin, espadon, maskinongé, brochet, achigan, doré, touladi (truite grise)

Le pêcheur amateur doit lui-même vérifier la quantité de poisson qu’il peut consommer sans risque. À l’aide du Le guide de consommation du poisson de pêche sportive en eau douce, le pêcheur amateur peut rapidement connaître le nombre de repas de poisson recommandés par mois selon le site de pêche et l’espèce de poisson.


Quel thon en conserve choisir ?

Pour la conserve, deux sortes de thon sont utilisés : le thon pâle et le blanc. Le thon pâle qui comprend le thon listao, le thon à nageoires jaunes ou la thonine à ventre rayée, est un poisson beaucoup plus petit que celui que l’on consomme frais. Il contient donc moins de contaminants. Par contre, le thon blanc est lui plus gros que le pâle et comme c’est un poisson prédateur, il contient environ 2 fois plus de mercure que le pâle.

Ainsi, des précautions particulières sont recommandées pour les personnes vulnérables :

  • Les femmes enceintes ou qui prévoient le devenir et les femmes qui allaitent devraient consommer un maximum de 300 g de thon blanc en conserve par semaine.
  • La consommation de thon blanc en conserve pour les enfants de 1 à 4 ans devrait être limitée à 75 g par semaine et à 150 g par semaine pour les enfants de 5 à 11 ans.

Laisser un commentaire