Fumer ou prendre du poids ?

Résolutions de nouvelle année

Vous avez envie d’arrêter de fumer, mais vous avez peur de prendre du poids? Qu’à cela ne tienne! Extenso vous apprend à déjouer le chantage de la cigarette…

Au coeur du problème

Il y a déjà 5 ans, votre belle-sœur a cessé de fumer. Mais, oh horreur, depuis, elle a pris 5 kg ! Les coupables ? La nicotine et les habitudes reliées à l’acte de fumer.

Lorsque vous arrêtez de fumer, vous brûlez un peu moins d’énergie mais, surtout, vous avez tendance à manger plus pour compenser le geste de fumer. De plus, vos papilles gustatives se réveillent et ce phénomène rend les aliments plus appétissants !

Les solutions

Pour contrebalancer les effets pervers du tabagisme, deux solutions s’offrent à vous: manger moins et bouger plus.

1. Quand la nourriture remplace la cigarette…

  • Dans les moments difficiles, assurez-vous de toujours avoir des fruits ou des légumes sous la main.
  • Mangez des aliments riches en fibres, comme les légumes, les fruits et les produits céréaliers à grains entiers. Ce sont des coupe-faim par excellence !
  • Terminez votre repas par une tisane ou encore une gomme à mâcher. Votre envie d’allumer une cigarette s’estompera.
  • Buvez beaucoup d’eau.

2. Bougez! 

  • Marchez après le souper. Dans les périodes de grand stress, l’exercice physique aide à réduire l’anxiété.
  • Jouez dehors avec vos enfants ou jardinez. Votre attention sera alors détournée de votre envie de fumer.
  • Inscrivez-vous à un cours de danse ou d’aérobie, joignez-vous à une équipe de balle molle ou de hockey, ou encore jouez au badminton, au tennis, etc. Vous compenserez ainsi le surplus de dépense énergétique que vous procurait la cigarette.

Saviez-vous que les fumeurs manquent d’antioxydants?
En effet, la cigarette est l’un des plus gros pourvoyeurs de radicaux libres, molécules responsables du vieillissement prématuré des cellules.
Pour faire face à ce bombardement permanent, les fumeurs mobilisent leurs réserves d’antioxydants (vitamine C, vitamine E, caroténoïdes, etc.), ce qui diminue leur protection contre les maladies cardiovasculaires, les inflammations et les maladies dégénératives…


Références

  • Alberg A. The influence of cigarette smoking on circulating concentrations of antioxidant micronutrients. Toxicology 2002;180(2):121.
  • Collins LC, Cornelius MF, Vogel RL, et al. Effect of caffeine and/or cigarette smoking on resting energy expenditure. Int J Obes 1994;18:551-6.
  • Flegal KM, Troiano RP, Pamuk ER, Kuczmarski RJ, Campbell SM. The influence of smoking cessation on the prevalence of overweight in the United States. N Engl J Med 1995;333(18):1165-70.
  • Kimm S.Y.S., Glynn N.W., Aston C.E., Poehlman E.T., Daniels S.R. Effects of race, cigarette smoking, and use of contraceptive medications on resting energy expenditure in young women. American J Epidemiol 2001;154:718-24.
  • Marcus BH, Albrecht AE, King TK, Parisi AF, Pinto BM, Roberts M et al. The efficacy of exercise as an aid for smoking cessation in women: a randomized controlled trial. Arch Intern Med 1999;159(11):1229-34.
  • Wack JT, Rodin J. Smoking and its effects on body weight and the systems of caloric regulation. Am J Clin Nutr 1982;35(2):366-80.
  • Perkins KA. Metabolic effects of cigarette smoking. J Appl Physiol 1992;72:401-9.

Laisser un commentaire