Le sulfate de glucosamine guérit l’arthrite

Faux. La glucosamine ne guérit pas l’arthrite. Toutefois, de plus en plus d’études démontrent son effet bénéfique pour réduire la douleur et l’inflammation de l’ostéoarthrite et, à long terme, ralentir la détérioration du cartilage du genou.

De façon concrète, les effets de la glucosamine pour soulager les symptômes sont comparables à ceux de l’ibuprofène, un médicament doté de propriétés analgésiques et anti-inflammatoires. À raison de 3 doses de 500 mg par jour, l’utilisation du sulfate de glucosamine semble être sécuritaire.

Malgré ces résultats encourageants, la prudence reste de mise :

  • Plusieurs types de suppléments de glucosamine (sulfate, hydrochloride, etc.) sont actuellement vendus, mais le sulfate de glucosamine est le plus étudié.
  • Le sulfate de glucosamine peut causer des effets indésirables comme la nausée, des maux de tête, de la diarrhée et de la constipation.
  • Enfin, la glucosamine n’est pas conseillée pour les personnes qui souffrent de diabète, d’hypertension, d’hyperlipidémie, de cancer ou d’asthme, qui sont allergiques aux fruits de mer (la glucosamine est un dérivé de squelettes d’organismes marins) ou qui sont enceintes ou allaitantes.
  • Le sulfate de glucosamine peut diminuer l’efficacité de certains médicaments contre le cancer. Il peut aussi augmenter l’efficacité d’un médicament éclaircissant le sang appelé Coumadin (Warfarine), ce qui peut entraîner une hémorragie. Les personnes souffrant de cancer ou prenant du Coumadin doivent éviter le sulfate de glucosamine.

Avant de prendre des suppléments de glucosamine, discutez-en avec votre médecin.


Recherchez le DIN, le NPN ou le DIN-HM

Lorsque vous achetez un produit de santé naturel, assurez-vous que le produit porte un numéro d’identification (DIN), un numéro de produit naturel (NPN) ou un DIN-HM. Ces numéros vous indiquent que Santé Canada a évalué la qualité du produit, son innocuité et son efficacité en éprouvette ou sur des animaux (mais pas nécessairement sur des humains).

En vertu du Règlement sur les produits de santé naturels (PSN), tous les fabricants de PSN devront, en 2010, afficher un numéro de produit naturel (NPN ou DIN-HM) sur les emballages. En attendant, c’est au consommateur qu’il incombe de vérifier la présence d’un tel numéro. Sans quoi Santé Canada ne peut garantir la qualité du produit.

Laisser un commentaire