Le sirop de maïs à haute teneur en fructose est pire que le sucre ordinaire

Faux. Depuis quelques années, le sirop de maïs à haute teneur en fructose (SMHF) a mauvaise presse. On l’accuse, entre autres, de contribuer à l’obésité. Toutefois, le profil nutritionnel et chimique du sirop de maïs n’est pas bien différent de celui du sucre ordinaire.

En 2004, des études sonnaient l’alarme : la consommation de SMHF s’était multipliée par 10 entre 1970 et 1990 et devenait l’une des causes potentielles de l’épidémie d’obésité.

Or, le SMHF ne semble pas plus coupable que le sucre ordinaire. Le SMHF est un sucre composé d’une molécule de glucose pour une molécule de fructose. Le sucre de table est composé de sucrose, rapidement décomposé dans le corps en… une molécule de glucose et une molécule de fructose!

De plus, selon deux récentes études, le SMHF a le même effet à court terme que le sucre ordinaire sur

  • le glucose (sucre) dans le sang ;
  • l’insuline (une hormone qui fait entrer le glucose sanguin dans les cellules du corps) ;
  • la ghréline (une hormone qui stimule l’appétit) ;
  • la leptine (une hormone qui enraye la faim).

D’autres études seront nécessaires pour évaluer l’effet du SMHF à long terme sur le glucose sanguin et ces hormones.

Bien sûr, les sucres ajoutés aux aliments constituent un surplus de Calories dont vous pouvez certainement vous passer. Cela est particulièrement vrai pour les boissons sucrées qui, en plus, ne rassasient pas. Préférez les aliments au naturel, sans ajout de sucre ordinaire… ou de sirop de maïs.

Laisser un commentaire