Prévention des maladies par les aliments

Les probiotiques

Titulaire d’une chaire de recherche du Canada sur la biofonctionnalité des probiotiques et des aliments laitiers fermentés

Plusieurs facteurs peuvent perturber les bonnes bactéries vivant dans votre intestin : l’âge, une modification de votre alimentation, la prise d’antibiotiques ou la diminution du système immunitaire. C’est alors que les probiotiques entrent en jeu…

Votre intestin loge naturellement environ 400 espèces de bonnes bactéries pour votre santé. Ces bactéries se comparent à de microscopiques navettes vivantes transportant, entre autres, des enzymes qui aident à la digestion des fibres, et des substances antibactériennes qui stimulent le système immunitaire.

De bonnes bactéries pour votre santé

Les probiotiques sont des bactéries ou des levures que les fabricants ajoutent à leurs produits. Ils aident les bactéries de votre intestin à exécuter leurs tâches plus efficacement et ils prennent la relève lorsqu’elles ont trop de travail.

En consommant d’autres bactéries bénéfiques pour vous par le biais des aliments, vous entretenez le bon équilibre de toutes ces bactéries qui contribue à votre santé !

Les produits laitiers fermentés constituent les meilleurs véhicules des probiotiques. Il est donc possible de trouver des yogourts portant la mention «avec bifidus», «avec L. casei» ou «avec L. acidophilus» dans les comptoirs réfrigérés des épiceries.

Les probiotiques sont surtout utilisés dans le traitement et la prévention des diarrhées causées par :

  • la prise d’antibiotiques ;
  • la prise de certains médicaments ;
  • un traitement de radiothérapie ;
  • la fameuse diarrhée du voyageur.

Chez les enfants, les souches Lactobacillus et Bifidobacterium réduisent la durée et la sévérité des épisodes de diarrhées aiguës.

Les probiotiques permettraient également de réduire les symptômes de l’intolérance au lactose.

En Finlande, des chercheurs étudient actuellement le rôle des probiotiques dans le traitement ou la prévention de l’allergie alimentaire du nourrisson se traduisant par de l’eczéma atopique. L’utilisation des probiotiques pour le traitement des infections respiratoires (sinusite, bronchite) est également à l’examen.

Laisser un commentaire